17 mai 2009

Anne Sophie PIC: c'était écrit...

Sophie Sahy, épouse Pic, arrière grand mère d'Anne Sophie prend en main en 1891 le devenir du café de campagne du Pin. Elle transmet à son fils André son savoir faire et son respect du terroir. Le talent d'André fût couronné par 3 étoiles au Michelin dès 1934. André a installé Pic à Valence en 1936.

Tout naturellement Jacques Pic, né en 1932, prend la suite avec la même réussite. Alain, le frère de Sophie, travaille auprès de son père et Sophie s'éloigne pour tester ses talents dans d'autres domaines. Son père souhaitait la voir faire son apprentissage à l'école hôtelière de Lausanne, mais Anne Sophie préfère étudier la gestion à Paris et à New York, pour travailler, ensuite auprès de la maison Cartier et Moët et Chandon. En 1991, Sophie a 22 ans, alors qu'elle est en vacances en famille dans le Calvados, son père lui raconta ses débuts et son apprentissage au "Mahu".

Pour Anne Sophie c'est le déclic, elle rejoint Valence et commence son apprentissage auprès de son père et son frère, Alain. Cette période de transmission va être brutalement interrompue par le décès de son père âgé seulement de 59 ans, en 1992.

En 1993, Anne Sophie épouse David Sinapian qui prend en main le développement de la maison Pic. Anne Sophie peut alors consacrer toute son énergie à reconquérir la troisième étoile perdue  après la disparition de son père.

Alain quitte Valence en 1998, pour ouvrir le restaurant " les mésanges" près de Grenoble : il lui laisse les commandes de la cuisine de la maison Pic. Sophie fonde en 2001, le club des "nouvelles mères cuisinières", avec son amie Hélène Darroze, (dont je vous conterai l'histoire dans quelques jours...). Nathan, son fils voit le jour en 2005, et elle ouvre avec son mari "le 7 Anne Sophie Pic", en honneur à ses ancêtres installés sur la célèbre N7.

En 2007, Anne Sophie reconquiert sa troisième étoile perdue en 1995, elle a seulement 37 ans et devient la quatrième femme triplement étoilée après, excusez du peu, Eugénie Brazier et Marie Bourgeois en 1933, et Marguerite Bise en 1951.

Aujourd'hui, Anne Sophie a ouvert une école de cuisine" SCOOK", dirigée par Aude, issue de la brigade du restaurant gastronomique. Elle anime elle-même un cours de cuisine une fois par mois, pour le plaisir d'être en contact avec des personnes passionnées de cuisine et transmettre son art.

Depuis avril 2009, elle est en Suisse à Lausanne, au Beau Rivage Palace, où elle ouvre sa seconde table gastronomique: mais où s'arrêtera t-elle?.

Anne Sophie admire le talent de Paul Bocuse qui lui a fait confiance très tôt, de Michel Bras, pour son talent d'autodidacte hors pair et bien sûr est l'héritière du savoir faire de son père Jacques Pic dont elle était, enfant, l'invitée privilégiée les jours de fermeture de l'établissement.

Sa cuisine est comme aux origines de sa lignée de cuisiniers, proche du terroir, mais aussi toute empreinte de saveurs, de respect et de simplicité. C'est une maniaque de la perfection, qui doute en permanence et s'accroche à son désir de faire plaisir et de transmettre des émotions.

Quelques plats, juste pour vous faire rêver: Thon rouge et foie gras de canard, lard colonnata

                                                           Morilles fraîches en mille-feuille coulant au vieux parmiggiano

                                                           Rhubarbe et crèmeux coulant à la cacahuète torréfiée, marmelade et sorbet rhubarbe

Anne Sophie PIC à Valence

à Ouchy au Beau Rivage Palace

Quelle destinée quand même!.

Et puis, un blogueur fin bec a eu le privilège dîner chez PIC, son article est ICI

Posté par Alannie à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires

    J'adore faire ses recettes elles sont conçues avec un regard très pratique

    Posté par nanoud, 17 mai 2009 à 21:33
  • ES tu déjà allée déjeuner chez elle ?

    Posté par Tiuscha, 18 mai 2009 à 07:38
  • non, malheureusement, pas encore

    Cet été je vais chez Régis Marcon, alors Mme PIC se sera pour plus tard...
    Alannie

    Posté par Alannie, 18 mai 2009 à 09:34
  • j'aime bcp sa façon de cuisiner

    Posté par talonshautscacao, 22 mai 2009 à 10:25
  • Voila le compte rendu

    http://sborgnanera.centerblog.net/5199761-Un-petit-tour-chez-Anne-Sophie

    pour info, ce que fait ou faisait le frere à grenoble avec les mesanges est une catastrophe

    Posté par sborgnanera, 23 mai 2009 à 14:45
  • 3eme sexe

    "Et puis, une gourmette blogueuse a eu le privilège dîner chez PIC, son article est ICI"

    désolé de te décevoir, dans la journée, meme si n'a n'est pas toujours vrai le soir, j'ai beaucoup plus de totesterone que cela n'y parait au premier abord ;o)

    autant dans la vraie vie, le feminisme est un vrai combat, autant sur les blogs culinaires, le masculisme risque de le devenir !!!

    Posté par sborgnanera, 28 mai 2009 à 23:19
Nouveau commentaire