06 janvier 2012

Galette des rois, le B.A BA

La galette des rois comme chacun le sait ...c'est tous les ans en janvier qu'on y a droit! pas de srupule donc, à vous servir pour commencer la recette de l'année passée...mais rendez-vous dimanche 8 janvier pour la nouveauté  2012!

Oui, je sais l'Epiphanie, c'était le 2 janvier ( non non dit Mercotte sur France Bleu: c'est le 6 janvier la vraie date!), mais d'abord on mange des galettes tout le mois de janvier et ensuite on avait les molaires qui baignaient encore dans les huîtres et le foie gras, le 2 janvier...alors, une petite semaine pour en rater quelques unes et voici LA recette testée et approuvée par notre équipe de gastronomes de Salignac!

D'abord un brin d'histoire: l'Epiphanie est une fête chrétienne. Elle signifie apparition ou avènement en grec (epiphaneia).C'est l'adoration de Jésus par les rois mages, qui est célébrée le jour de l'Epiphanie ou bien l'anniversaire du jour de son baptême, selon qu'il s'agit des chrétiens d'occident ou de ceux d'Orient...les orthodoxes. Bref, c'est le jour des rois (Melchior, Gaspard et Balthazar)qui, selon la tradition chrétienne seraient venus offrir des cadeaux à Jésus pour sa naissance. A l'origine, c'était une fève (un haricot), qui était cachée dans la galette. C'est en 1875 que la fève a été remplacée par la fève blanche en porcelaine de Saxe.

Et voilà comment l'Epiphanie est devenue le jour de la galette des rois.

Pour en réaliser une à la maison très facilement, voici la marche à suivre:

Une bonne pâte feuilletée BIO ( enfin, 2 pour une grande galette!), une frangipane maison, une fève et hop! on tire les rois à quatre heures.
Pour la frangipane, il vous faut:

3 oeufs
150 g de poudre d'amande
150 g de sucre
100 g de beurre et 2 c à s de farine

2 c à s de rhum brun, quelques gouttes d'extrait d'amande amère, et 10 gouttes de vanille liquide

Mélanger la poudre d'amande avec le beurre pommade, la farine et le sucre

Ajouter 2 oeufs entiers et un blanc (garder le dernier jaune pour la dorure de la galette)

Parfumer avec le rhum et l'extrait d'amande amère

Etaler la frangipane sur le premier disque de pâte sans en mettre sur le bord externe, déposer la fève

Battre le jaune d'oeuf avec un peu d'eau (1c à s suffit Blandine!!!, ne verse pas la moitié de la carafe!)

Passer le tour de la pâte au pinceau imbibé de jaune d'oeuf dilué: ça va servir de colle pour le deuxième disque que vous allez déposer délicatement sur la frangipane

Appuyer avec les dents d'une fourchette tenue à plat sur le pourtour de la galette

Strier légèrement la surface

Poudrer avec le sucre glace et enfourner 20 à 25 mn au four préchauffé à 200°C

Pour couper la galette, il faut la recouvrir d'une serviette après l'avoir coupée, de manière à ce que l'enfant le plus jeune de la maison (celui qui sait parler quand même!) , caché sous la table, désigne la part de chaque invité. Ceci bien sûr, pour éviter la triche...

Dégustez et débouchez une bonne Clairette de DIE pour fêter celui ou celle qui aura la fève, et qui deviendra roi ou reine. En principe un roi choisit sa reine autour de la table, l'embrasse et lui offre sa couronne!

Si c'est une fille qui a la fève, elle peut choisir son roi, mais messieurs... un peu de fair play, que diable!: laissez lui sa couronne!

Allez, osez!

Imprimer la recette

 

 

DSC03998

vanille, oeufs et pâtes feuilletées bio

Quitte à manger une galette par an autant se régaler!


DSC04015

 

 

 

 



 




Posté par Alannie à 12:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires

    Même après le 2 janvier une galette bien garnie et parfumée ca fait bien envie !!!

    Et meme si on n'est pas tout à fait assez habile pour faire le décor sans "petites fentes" le gout et incomparable.

    Merci de répéter "osez" dès qu'ose le résultat est là

    Josette

    Posté par Josette, 09 janvier 2011 à 21:18
  • magnifique galette bien dorée.
    biz,samia
    ps: merci pour la petite histoire.

    Posté par samia, 10 janvier 2011 à 06:51
  • le 6 le 6 pas le 2 ! j'ai fait une chronique à France bleu sur les origines alors suis un peu dedans en ce moment ! mais l'important c'est de manger la galette pour le reste c'est broutilles...

    Posté par Mercotte, 11 janvier 2011 à 08:05
  • Mercotte tu as tout bon !

    encore une fois!
    j'ai juste regardé sur le calendrier à quelle date "tombe" l'Epiphanie cette année, car si en effet la date juste est le 6 janvier (l'arrivée des rois près de Jésus) nous la fêtons,(pour des raisons commerciales évidemment) le premier dimanche suivant le premier janvier. En 2009, c'était le dimanche 8 janvier...voilà le pourquoi de mon erreur. Merci Mercotte, et oui l'important dans cette histoire c'est la galette.
    à bientôt
    Alannie

    Posté par Alannie, 11 janvier 2011 à 09:13
Nouveau commentaire