17 novembre 2014

Le gâteau magique

Le gâteau magique a été rendu célèbre (chez nous )par Christelle-Huet-Gomez, et je prédis qu'il va avoir une longue, longue carrière de star dans la blogosphère culinaire. Il n'est ni à proprement parler un gâteau, ni un entremets...il est entre les deux, ou les deux à la fois, un brin déroutant mais vraiment délicieux si l'on prend la peine de choisir une très bonne vanille.

C'est Màbel Mendez  , qui a lancé le gâteau magique sur le web, pour la première fois.

Il serait le cousin très très proche du Millas landais décrit chez Sophie, mais je trouve les autres versions plus compactes et beaucoup moins flatteuses que le gâteau magique...tout est dans les proportions et la cuisson lente à 150°C...

 

IMG_3230-001

 

Vous trouverez ICI, une vidéo de Christelle avec 5 conseils pour réussir ce gâteau magique. En fouillant sur le net, je vois qu'il existe une version chocolatée, fruitée...de quoi occuper les longues soirées d'hiver!.

Ce gâteau est qualifié de magique car avec une seule préparation et une seule cuisson, on obtient un gâteau à 3 couches distinctes : une couche de flan au fond, une couche de crème au dessus et pour finir une génoise merveilleusement moelleuse sur le dessus.

Le point délicat à mon sens, est surtout la cuisson, la préparation ne présente aucune difficulté.

Profitez de cette occasion pour étalonner votre four. Les fours professionnels sont précis au demi degré. Les fours ménagers (tous sans exception, même ceux que l'on considère dans le "haut de gamme"!) ont une tolérance de 5 à 20°C d'erreur. Autrement dit vous pouvez voir affiché 180°C sur votre four et il peut être en vérité à 190°C ou à 170°C...pour le savoir chauffez votre four à 180°C et mettez le bout de votre sonde thermique à l'intérieur. Quand votre four vous indique que la température demandée est atteinte (180°C) regardez votre sonde, elle seule vous indiquera la température réelle de l'enceinte de votre four. Ainsi vous pourrez à l'avenir "corriger" vos programmations de température demandées en augmentant ou en diminuant la température demandée pour des cuissons enfin justes!.

Allez,  assez papoté, les ingrédients: c'est fantastique, on a tout dans le placard!

Un moule de 23-24 cm rond (hauteur 5 cm minimum)...important pour la réussite de la cuisson.

4 oeufs à température ambiante
150 g de sucre en poudre
1 c à s d’eau froide
125 g de beurre
110 g de farine fluide sans grumeau ou bien farine tamisée
1 pincée de sel
500 ml de lait entier
2 gousses de vanille ou un sachet de vanille Bourbon en poudre 5g (en magasin BIO)

IMG_3232

La préparation:

Four préchauffé à 150°C chaleur statique ou 140°C chaleur tournante

Pour avoir un gâteau très vanillé, il est recommandé de faire tiédir le lait, d'y ajouter la vanille grattée ou le sachet de vanille en poudre et de le laisser infuser au moins une heure, puis retirer les gousses, (on les rince, on les sèche...et hop dans le pot de sucre en poudre! plus besoin d'acheter du sucre vanillé...)

Battre pendant 5 mn dans le bol du batteur, ou dans un saladier, les 4 jaunes d'oeufs avec le sucre et l'eau : faire blanchir le mélange.

Continuer à fouetter et ajouter le beurre fondu, puis la farine, le sel, et enfin le lait vanillé. Battre quelques instants pour homogénéiser le tout.

Battre les 4 blancs en neige pas trop serrés, ils s'incorporeront plus facilement à l'appareil. Ajouter les blancs au mélange précédent: on obtient un appareil très liquide et les blancs restent en surface. Verser dans le moule en silicone beurré ou dans un moule métal chemisé de papier cuisson beurré.

IMG_3228

Enfourner pour 50 mn à 150°C chaleur statique ou 140°C chaleur tournante. Après expérience, je maintiendrai la prochaine fois 50mn à 150°C chaleur tournante, la crème au centre était un tout petit peu liquide et la sous couche de flan , un brin pâteuse...l'ensemble est très consommable bien sûr.

Au sortir du four le gâteau est tremblottant...pas moyen de tester la cuisson avec un couteau...il y a 3 textures...on serait bien avancé!. On le laisse sagement refroidir sur le coin de la table, puis on le glisse au frigo pour la nuit, et on part rêver au petit déjeuner de demain matin...et du billet qui va partir vers vous, promesse de douceur et de saveur.

IMG_3234

Osez le gâteau magique ...sans la baguette!

 

Posté par Alannie à 19:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires

    Une excellente recette que j'ai découverte il n'y a pas très longtemps et qui est une vrai surprise, il est vraiment magique. Bises à toi. Jeanine.

    Posté par jeanotte, 17 novembre 2014 à 19:39
  • mais tu es nulle ou quoi pour dire des choses comme cela, le gâteau existe depuis 3 ans et celle que tu dis à piqué la recette poçur en faire un livre avec l'aide de son éditeur, la honte grave et copie, bon et en plus ton gâteau est moche et pas réussi du tout mdr !!!!!!!

    Posté par haluccin, 17 novembre 2014 à 20:34
  • Je pourrais tout à fait mettre ton commentaire à la poubelle, mais je préfère de loin le rendre public. Il est vrai que ce gâteau existe dans la blogosphère depuis plus d'un an, j'ai fait comme Anne du blog Papilles et Pupilles, je l'ai d'abord zappé, et je suis finalement très contente d'avoir tenu mes jugements tous faits en respect et de l'avoir tenté. Que le plaggia existe ce n'est pas un scoop, et il arrive que mes propres recettes soient copiées, à mon modeste niveau de blogueuse ce n'est pas un drame existentiel, soit on a un égo correctement dimensionné et on supporte ça très bien, soit si ça gâche le plaisir de bloguer...on arrête!. Mon gâteau est comme il est, c'est à dire pas tout à fait assez cuit (quoique...ce matin, la crème est figée...et il est succulent!) et il ne te plaît pas: merci d'être passée sur Les recettes à l'Annie et de t'être donné la peine d'écrire ce message intelligent et réussi!

    Posté par Alannie, 18 novembre 2014 à 08:41
  • Merci pour ta visite fidèle Jeanotte, je vois que je ne suis pas la seule à avoir découvert ce gâteau récemment...je t'embrasse.

    Posté par Alannie, 18 novembre 2014 à 08:43
  • La question "étalonnage de four" est essentielle ! ... pour l'avoir trop longtemps négligée, je me suis bien pris la tête pour de nombreuses cuissons et notamment des macarons ! ... Leçon bien retenue mais là où l'affaire se corse c'est quand on prend conscience que la différence constatée est variable selon le type de cuisson ! Youpie vive la modernité !!!
    Mais sur le fond, j'ai du mal à comprendre comment de telle aberrations technologiques sont possibles ? Car somme toute, ajuster l'affichage de la température à la réalité ne doit quand même pas représenter un exploit technologique à l'heure où il est possible d'entrer en contact avec une sonde posée sur une comète au terme d'un voyage de 10 années...

    Y a t-il parmi les lecteurs de ce blog, un technicien en four ménager qui pourrait nous éclairer ?

    Merci pour cette recette qui ne tardera pas à faire l'objet d'un test grandeur gourmandise !

    Posté par Vignes69, 18 novembre 2014 à 14:26
  • j'adore ce gâteau rien à voir avec " le gâteau des Landes " même s'il ressemble un peu ... il n'est pas aussi magique que celui-ci ... bravo

    Posté par coco2308, 15 mars 2015 à 19:57
Nouveau commentaire