24 juillet 2017

Le Mas BOTTERO

Nicolas Bottero a quitté Grenoble en 2015 après avoir transmis son restaurant à son second, Florian Poyet. Il rêvait de retourner sur ses terres provençales d'origine.

Il l'a fait. Le nouveau MAS BOTTERO est né.

Avoir côtoyé Alain Ducasse, Philippe Rochat et Benoît Violier en Suisse et Michel Bras, a laissé chez Nicolas Bottero, des traces définitives dans la façon de concevoir sa cuisine.

Le respect des produits de qualité et de saison, la présence de la Nature dans les assiettes, une technique et une exigence élevées, une volonté farouche de faire plaisir et un souci du détail partout, dans l'assiette bien sûr, mais aussi dans le service, les arts de la table et la décoration.

L'épicerie fine installée dans l'entrée du restaurant est aussi une marque de fabrique de Nicolas Bottero. Son épicerie à Grenoble était une adresse très convoitée des gourmets.

IMG_3266-001

23 juin 2017: le nouveau Mas BOTTERO ouvre à Saint Cannat. Ayant suivi son parcours de chef depuis plusieurs années et goûté à Grenoble à son savoir faire en cuisine, à la subtilité de ses accords mets-vins, sa passion pour les produits locaux, sa connaissance des producteurs et apprécié sa créativité...j'ai tenu à retrouver sa table au plus vite.

Et le plus vite, c'était le 14 juillet.

En WE prolongé dans la campagne Aixoise, ce dîner nous a enchantés.

A peine entrés, nous sommes face au piano, énorme et étincelant. On peut dîner là, au comptoir, le nez dans les casseroles quasiment. Ou bien s'installer en salle, devant le potager aromatique qui pousse dans les plate-bandes surélevées.

La salle est à la fois sobre et cosy. Du simple, du beau, du doux dans les couleurs ton bois clair. Une très belle table, oeuvre d'un artisan local en cèdre du Luberon accueille les repas familiaux. La famille réunie, comme à la maison.

IMG_3222

 

Vue comme ça...cette mise en bouche est un classique provençal.

Mais la tapenade n'avait rien de classique, juste exceptionnelle, avec une saveur d'olive unique et une mâche...

oui, oui , de la mâche, car cette tapenade là, continue à livrer ses arômes sous la dent: ce n'est pas une "purée"!, et bien sûr, elle est peu salée contrairement aux tapenades... comment dire...les autres quoi!

Les petites mouillettes grillées, le petit pain moelleux à l'olive également: un régal.

Les petits dés de panisse (purée de pois chiche), trempés dans cette huile d'olive des Baux: un vrai baptême provençal.

                           Nous avons dégusté 2 huiles différentes, la première vert assez clair, herbacée...  et la seconde plus foncée, plus corsée, au goût de tapenade: la générosité de Nicolas Bottero.

       Je vous invite à retrouver ICI, ma dégustation d'huiles d'olive en compagnie d'Annick Jeanmairet, alias Pique-Assiette  et son compagnon Nicolas Herbin, fin connaisseur de vins, pour sa part.

IMG_3231

On retrouve ces petites touches de blanc tout au long du repas: les porte-couvert en biscuit, sobres et doux à l'oeil et au toucher.

IMG_3235

Quelle fraîcheur! vive la mandoline! vous voyez cette petite feuille piquée dans la fine tranche de betterave?

pas de hasard: du travail de précision.

IMG_3237

Le pain fait maison, à partager, un concept que l'on retrouve sur de nombreuses tables étoilées ou non.

(Certains, comme chez Bras, vont jusqu'à inscrire votre nom sur le pain...mouais...)

Çà allège le service, et on l'a toujours sous la main. Mais en fait, on en mange peu...sauf pour saucer...nettoyer l'assiette pire que les chats!

 

IMG_3241

Pour accompagner joliment notre verre d'Entre-deux-mers, le gamberoni en avant première:

original ce galet de la Durance brûlant qui continue de cuire le gamberoni sous nos yeux.

Du coup, on se prend pour le sous-chef et on arrête la cuisson en le faisant tomber dans l'assiette...

enfin, sur le biscuit...car ces plaques minérales d'un blanc opaque ressemblent à du biscuit de porcelaine.

Je ne vous dis rien de l'émulsion de soupe de poisson qui accompagne le gamberoni: un délice, bien que pour moi, pas de notes de poisson dans ce pichet, mais un parfum de champignon incroyable: mystère.

IMG_3239

                                                Mais où le Chef, est-il allé chercher cet accord bouillon de poule à l'antésite-rhubarbe?  

                  L'acidité de la rhubarbe est juste calmée par le bouillon: magique.            

IMG_3247

Une selle d'agneau parfaitement grassouillette, cuite en cocotte au foin des garrigues.

Une saveur fumée intense et fine à la fois, une viande délicieuse.

L'aubergine grillée et l'ail: mariage parfait.

Jus court succulent.

IMG_3262

 

Comme un trou normand, sans alcool ni gras...juste de la fraîcheur.

IMG_3250

Découverte: un morbier de chèvre, élaboré par une petite coopérative dans les quartiers Nord de Marseille,

le Chef est talentueux ET solidaire.

IMG_3264

Mais comment fait-t-il pour extraire le gros noyau de l'abricot sans le massacrer (comme moi...)?

Il y avait davantage de quartiers d'abricot frais, mais je les avais dévorés avant de prendre la photo.

IMG_3216

Le soleil couchant sur le panneau du Restaurant, comme une promesse de douceur.

IMG_3257

 

 

IMG_3245

Peut-être aurez-vous entendu parler des 800 hectares de garrigue partis en fumée à St Cannat, entre samedi et dimanche 15 et 16 juillet?: le vent a poussé les flammes vers le Sud et l'Ouest, le Mas Bottero se trouvant à 2km à l'Est de St Cannat, il a été épargné.

Mais de nombreux maraîchers et viticulteurs du coin, ont perdu leurs exploitations en quelques heures.

Merci, Chef, merci à votre équipe, pour ce joli moment passé à votre table. Pardon de n'avoir pas respecté votre conseil de laisser le téléphone portable au fond des sacs...c'était pour la bonne cause!, partager avec mes abonnés et lecteurs cette belle soirée, et vous faire honneur dans ce billet.

 

 


Commentaires

    Un grand merci Annie pour votre article bienveillant. A très bientôt en Provence.

    Posté par NBOTTERO, 19 juillet 2017 à 15:33
  • Hum ...Miam....Whaaaa merci pour le partage, billet très bien écrit ça se déguste des yeux! et bon courage aux travailleurs des terres pour rebondir après la tempête...

    Posté par laetitia, 25 juillet 2017 à 21:27
  • merci beaucoup pour le compliment...

    Posté par Alannie, 26 juillet 2017 à 10:24
Nouveau commentaire